Activités

23 Octobre 2016: Remise du Prix du "Chef de l'Avenir" à Youssef Akiki

Les membres de l’Académie Libanaise de la Gastronomie se sont réunis le dimanche 23 octobre 2016 autour d’un déjeuner, pour remette le « Prix du chef de l’Avenir » à Youssef Akiki décerné par l’Académie Internationale de la Gastronomie en la présence du Président Honoraire de l'Académie Internationale de la Gastronomie, M. Georges Husni.

Comme l’a souligné le secrétaire Général de l’ALG Walid Mouzannar, lors de son discours, « Au prix d’un travail acharné et d’une détermination exemplaire, M. Akiki s’est constitué un bagage culinaire hors du commun ». Après 18 ans de vie professionnelle à travers l'Europe, ainsi que des formations dans des étoilés de renom tels que l'Atelier de Joël Robuchon à Paris, Nicolas Lebec à Lyon, De Leest en Hollande ou encore Pastoral en Belgique, Youssef rejoint en 2009 le Burgundy qui lui permet de gravir les échelons du métier pour devenir chef et découvrir tout un univers d'excellence et de raffinement grâce à la philosophie du restaurant « nous commençons là où d'autres s'arrêtent ».

Allié à la famille Esseily, connue pour sa bonne table de génération en génération, ce mariage de la tradition et de l’expérience avec la créativité et la technique, fait que le chef du Burgundy est côté parmi les meilleurs de notre capitale.

Exceptionnellement, il a investi les cuisines de l’Hotel Al Bustan, pour préparer un déjeuner unique, auquel ont assisté les membres de l’Académie Libanaise de la Gastronomie et leurs invités.

 

 

Discours Walid Mouzannar :

Nous sommes réunis autour de ce déjeuner pour remettre à M. Youssef Akiki, chef exécutif du Burgundy à Beyrouth, le "Prix du Chef de l'Avenir" que l'Académie Internationale de la Gastronomie lui a décerné sur proposition de l'Académie Libanaise de la Gastronomie et avec le soutien du président honoraire de l'AIG M. Georges Husni.
Au prix d'un travail acharné et d'une détermination exemplaire, M. Akiki s'est constitué un bagage culinaire hors du commun. Il a commencé à travailler dans la restauration à l’age de 15 ans pendant qu’il poursuivait ses études. Depuis, il ne cesse de progresser, accomplissant des projets enrichissants.
Sa carrière a démarré dans les cuisines de l’Hotel Intercontinental à Faraya. Ayant soif d’apprendre, Youssef décide de combiner son amour pour le voyage et sa passion pour la cuisine.
De retour à Beyrouth, il se diversifie et prend avec succès la tête de la brigade du Restaurant La Posta, tout en animant une émission culinaire sur la MTV Liban.
Après 18 ans de vie professionnelle et de voyages à travers l'Europe, Youssef rejoint en 2009 le Burgundy qui lui permet de gravir les échelons du métier pour devenir chef et découvrir tout un univers d'excellence et de raffinement grâce à la philosophie du restaurant "nous commençons là où les autres s'arrêtent", ainsi que les formations dans des étoilés de renom tels que l'Atelier de Joël Robuchon à Paris, Nicolas Lebec à Lyon, De Leest en Hollande, ou encore Pastoral en Belgique.
Le secret du chef Akiki est de connaitre le client et de comprendre ses desirs. Temeraire et passionné, il change sa carte 4 à 6 fois par an et propose une cuisine d’auteur. « La cuisine, c’est avant tout de la discipline » dit-il.
Très attaché au produit, il aime travailler la matière noble sans la dénaturer, et rechercher de nouvelles saveurs à travers ses voyages.
Il a enfin choisi de s'allier à une famille qui est connue pour sa bonne table de génération en génération : j'ai nommé les Esseily. Ce mariage de la tradition et de l'expérience avec la créativité et la technique fait que le chef du Burgundy est côté parmi les meilleurs de notre capitale.
Pour toutes ces raisons, nous trouvons que le prix décerné au Chef Youssef Akiki est bien mérité et vient couronner un parcours jalonné de labeur et d’assiduité.
Nous remercions pour finir l’Académie Internationale de la Gastronomie dont les choix sont toujours justes et judicieux et tendent à encourager la cuisine moderne dans sa créativité.

Walid Mouzannar
Secrétaire Général de l’ALG

 

 

 

Le logo de l'ALG est le "jurn", aux couleurs du drapeau libanais.

C'est dans ce lourd mortier en pierre qu'autrefois se préparait la kebbé. La viande et le bourghoul étaient patiemment et longuement pilés et mélangés à l'aide d'un lourd pilon en bois, jusqu'à obtention d'une pâte tendre.

Au début du siècle, dans les maisons beyrouthines, celui-ci était placé au centre de la cuisine sur un carré de pierre "furné" de couleur jaunâtre, le dallage de la cuisine étant trop fragile pour supporter les coups.

Pendant que l'on tapait la viande, les enfants se faisaient une joie de se faire des petites tartines de "kebbé nayyé" (kebbé cru).