Activités

26 juin 2014 : Remise des prix aux lauréats du Concours des Ecoles Hôtelières 2014

Jeudi 26 juin 2014 : Remise des prix aux lauréats du Concours des Ecoles Hôtelières 2014

Les membres des l'Académie Libanaise de la Gastronomie se sont réunis autour d'un magnifique dîner de grillades et fruits de mer le jeudi 26 juin, en bord de mer au restaurant "La Jetée" de l'ATCL. Les lauréats, du Concours des Ecoles Hôtelières 2014 :

1er prix : Jad Fawaz & Patrick Merheb de l'USJ
2ème prix : Ali Harkous & Michel Rechdan de la LAU
3ème prix : Dany Abdel Khalek de la NDU
ont reçu leurs diplômes et leurs prix des mains de Mme Anbara Dabbous, déléguée et initiatrice de ce Concours, en présence des directeurs de leurs universités.
L'ambiance était festive, animée par Isabelle et Marie-Christine.

 

LE MENU
Les Mézzés froids
Arrangement de crudités
Hommos
Tabboulé
Fattouche
Feuilles de vigne à l’huile
Aubergine assaisonnées à la purée de grenade
Salade de Pieuvre
Salade al Raheb
Salade de lentilles
Les Mézzés chauds
Calamars à la Provençale
Samak Bizri
Batata harra
Rkakat, Fatayer
Kebbet samak/tagen
Les Grillades
Loup de mer grillé (Sauce Beyrouthine,Traboulsiyé,huile citron)
Mérou de roche grillé
Gambas grillés
V
eau, Taouk, Kafta, Makanek, Cotelettes d’agneau
Les Desserts
Knéfé bel jeben
Halawet el riz
Succès Moka
Vacherin (chocolat, vanille, fraise)
Salade de fruits exotiques
Les vins
Château Kefraya rouge 2009
Château Kefraya rosé 2012
Château Kefraya blanc 2012
Lacrima Del Oro
Les vins ont été gracieusement offerts par Château Kefraya

DSC_0227.JPGDSC_0212.JPGPhoto Principale.JPGDSC_0215.JPGDSC_0247.JPGDSC_0249.JPGDSC_0210.JPGDSC_0245.JPGDSC_0229.JPGDSC_0211.JPGDSC_0201.JPGDSC_0238.JPGDSC_0256.JPGDSC_0224.JPGDSC_0198.JPGDSC_0258.JPGDSC_0213.JPGDSC_0236.JPGDSC_0261.JPGDSC_0206.JPG
 

 

Le logo de l'ALG est le "jurn", aux couleurs du drapeau libanais.

C'est dans ce lourd mortier en pierre qu'autrefois se préparait la kebbé. La viande et le bourghoul étaient patiemment et longuement pilés et mélangés à l'aide d'un lourd pilon en bois, jusqu'à obtention d'une pâte tendre.

Au début du siècle, dans les maisons beyrouthines, celui-ci était placé au centre de la cuisine sur un carré de pierre "furné" de couleur jaunâtre, le dallage de la cuisine étant trop fragile pour supporter les coups.

Pendant que l'on tapait la viande, les enfants se faisaient une joie de se faire des petites tartines de "kebbé nayyé" (kebbé cru).