Activités

Voyage au Mexique - 8 au 17 novembre 2013

Rapport du voyage au Mexique du 8 au 17 novembre 2013 avec l'AIG
par M. Walid Mouzannar – Secrétaire Général de l'Académie Libanaise de la Gastronomie

Le Mexique est un pays qui est présent dans notre vie de couple depuis 40 ans. Mon épouse Leila ayant vécu à Mexico durant les années de son adolescence et de sa jeunesse n'a eu cesse de me parler de ce pays, de son peuple, de son climat, de ses traditions, de sa musique et surtout, sujet qui m'intéresse le plus, de sa gastronomie.

Quand l'Académie Mexicaine de la Gastronomie, à travers l'AIG, nous à proposé de découvrir le Mexique je n'ai pas hésité à sauter sur l'occasion pour enfin découvrir cette partie du monde et surtout pour faire plaisir à mon épouse.

Après une nuit passée à Paris nous prenons le 8 novembre l'avion pour Mexico; 12 heures de vol qui m'ont parues très longues vu la distance et l'impatience qui me prenait voulant enfin découvrir ce "nouveau monde". Arrivés à l'aéroport de Mexico nous sommes pris en charge en compagnie d'une partie du groupe français : Martine et François Brocard, Marie-Hélène Pinon (accueillie par son beau-frère Jean-Max Pinon), Bibine Belausteguigoitia ; du côté libanais il y avait Janine et Antoine Maamari, Nina Tabourian, Leila et moi-même. Nous sommes conduits à l'Intercontinental President Mexico City, un des meilleurs hôtels de la ville.

L'excellence était le label qui nous a accompagné durant tout ce voyage minutieusement préparé par la dynamique, l'élégante et la sympathique Présidente de l'Académie mexicaine Laura de Caraza Campos, de ses trois filles et de son gendre Patrick, aidés d'une grappe de dames académiciennes, toutes aussi belles : la vice-présidente Maria del Carmen, l'ancienne présidente Lourdes et, sans les nommer toutes, je me dois de mentionner Isabella (le Chef), Laura et Angie, ainsi que l'hilarante Blanca qui a mis une ambiance folle à chaque étape de cette visite.

 Samedi 9 novembre
A notre premier réveil Leila m'amène voir la résidence de l'Ambassade du Liban à Mexico (pas loin de l'hôtel) où elle avait vécu pendant 6 ans, période où son père représentait le Liban au Mexique, moment de forte émotion. Nous sommes vite rentrés à l'Intercontinental pour rejoindre le Président de l'AIG Jacques et Christiane Mallard, le Président d'Honneur Rafael Anson, le Président de l'Académie Portugaise José Bento dos Santos, le Président de l'Académie brésilienne Fernando et Elena Quatrin. Au fur et à mesure du voyage nous avons été rejoints par MM. Alfonso Caffarena, Fernando Huidobro, Nicolas Muela, Alvaro Ruiz, José Carlos Santiago et Alexandro Vieira, ainsi que de nombreuses personnalités mexicaines.

Première sortie en turibus pour la visite du centre historique et du musée anthropologique, inauguré en 1964, édifice d'une grande beauté et d'un grand intérêt historique. Nous avons eu la chance d'avoir un guide très compétent, une dame qui nous a fait découvrir les principaux aspects des civilisations maya et aztèque. Elle nous a expliqué par ailleurs le symbole représenté sur le drapeau mexicain : un aigle posé sur un cactus (le nopal) tenant un serpent dans la bouche. Le dieu Huizilopochtli ayant demandé à son peuple d'installer sa capitale à l'endroit même où il verrait l'aigle posé sur le nopal, la capitale Tenochtitlan fut fondée. Visite d'un grand intérêt culturel.
Nous sommes allés ensuite au restaurant "El Cardenal", dans le centre-ville. C'est là que nous avons commencé à nous familiariser avec les différents piments mexicains et nous avons surtout découvert les larves de fourmis; plus tard nous consommerons des fourmis, des vers et des sauterelles grillés, expérience d'une grande curiosité.
Le soir, dîner inoubliable à la "Hacienda de los Morales", préparé par le chef Isabella Dorantes. En entrée une salade très particulière de nopalitos et cabuches (cactus et fleurs de cactus), suivie d'une soupe de poivrons verts légèrement piquante et, pour couronner le tout, une côte d'agneau cuite sous vide (70 à 80 degrés pendant 10 heures) accompagnée de frijoles (haricots noirs), de bananes et d'avocats, un réel enchantement !

Dimanche 10 novembre
Départ en bus pour Xochimilco. Sur ce lac et ses canaux flottent des trajineras (embarcations entièrement colorées, anciennement garnies de fleurs naturelles de toutes les couleurs), une vraie féerie pour les yeux. Le groupe est réparti sur 4 barques accompagnées d'une 5ème, celle des musiciens (mariachis) qui nous ont ravis tout le long du déjeuner par leur riche et entraînant répertoire mexicain.  endant la traversée des amuse-bouches ont été servis arrosés abondamment de mezcal et de tequila. Arrêt déjeuner sur pelouse, un endroit entièrement écolo. Le repas chaud était préparé par plusieurs chefs : Monica Patino, Patricia Quintana, Blanca Vidales, Titita Ramirez Degolado. Un pique-nique inoubliable.

Le soir une très intéressante conférence sur les ingrédients mexicains et la fusion avec différentes cultures, donnée par Eduardo Plasencia, fut suivie d'un dîner préparé par le chef Enrique Olvera du restaurant "Pujol", un des 50 meilleurs du monde. Nous avons été très admiratifs des lieux, le "Club de Industriales" dirigé par Patrick, le beau-fils de la chère Présidente Laura.

Lundi 11 novembre
Départ pour Teotihuacan, un lieu archéologique non loin de Mexico City où nous avons eu notre 1er contact avec les pyramides du Mexique : celle du dieu Soleil et celle du dieu Lune, 1ères impressions très surprenantes. Nous nous dirigeons ensuite vers la "Hacienda San Juan Tlacatelpan," propriété de la famille Sanchez Navarro, un endroit de rêve avec d'immenses espaces de forêt et d'eau. Très aristocratiques et élégantes, trois des filles Sanchez Navarro nous reçoivent en habit traditionnel de grand luxe. Nous prenons l'apéritif sous des arbres centenaires et notre déjeuner est servi par un des plus grands traiteurs du Mexique, "Banquetes Mayita". Les détails des tables, de la musique et du menu - gratin de huitlacoche  (champignon qui pousse sur les pins de maïs) mets très apprécié des mexicains, filet de porc à la sauce de pulque (boisson tirée du cactus) - atteignaient l'excellence.  Après déjeuner nous découvrons l'intérieur de l'hacienda avec ses salles de chasse, de billard, ses chambres à coucher, témoins d'une époque de grand luxe. Retour à l'hôtel, la journée ayant été longue et fatigante, il est laissé au choix de chacun de dîner relativement léger.

Mardi 12 novembre
Départ en autobus pour la cité de Puebla où, d'après la légende, est né le fameux mole poblano, un des plats traditionnels du Mexique à base d'innombrables piments, de cacao et de divers condiments. Déjeuner au restaurant "Los Poblanos" où l'on servit des tortillas rouges et vertes (chalupas) et 5 recettes de mole garnies de frijoles, saveurs curieuses et originales. Après déjeuner, visite à pied du centre ville, du couvent Santa Monica, de la bibliothèque et de la Cathédrale, chefs-d'oeuvre de l'art baroque mexicain, plus chargé que le baroque rococo, avec des dorures et des couleurs exubérantes.

Check-in à l'hôtel "Descansería", un petit hôtel de charme avec une vingtaine de chambres donnant sur une cour intérieure, et dîner à l'hacienda "La Noria". Après un apéritif (tequila, Grand Marnier, vodka, citron, poivron, gingembre, framboise et menthe) accompagné d'un mariachi très enflammé, nous avons eu droit à un dîner de grande qualité.

Mercredi 13 novembre
Visite du couvent et de l'église des dominicains, les pionniers de la christianisation après l'arrivée des colons. Là aussi le baroque mexicain est prédominant. Départ pour Tonanzintla où se trouve l'église de l'Immaculée Conception, un bijou de l'art baroque ; puis pour Cholula, ville qui héberge 39 églises construites sur d'anciens temples indiens. Déjeuner au restaurant "Salomeh" où nous assistons à un match de football qui opposait le Mexique à la Nouvelle Zélande (5/2 pour le Mexique). Au menu ceviche de crevettes et d'octopus et tortillas riches et variées.

Le clou de cette tournée gastronomique a été le dîner à "Las Bodegas del Molino" préparé par le chef Angel Vasquez du restaurant "Intro". C'était un repas d'une haute qualité gastronomique : en entrée un ceviche de crevettes garni de cubes de noix de coco et de lamelles de banane frite; comme plat un cou de cochon mariné à la bière accompagné de pourpier et de sauce verte. Un réel raffinement digne des chefs étoilés. Après les discours des officiels de Puebla, du président Mallard et de la présidente de Caraza, nous rentrons à l'hôtel ravis de cette soirée d'adieu à Puebla.

Jeudi 14 novembre
Départ pour Oaxaca où nous arrivons au bout de 6 heures de bus traversant des pics de 3200 m. d'altitude. Déjeuner au restaurant "Pitiona"; là aussi le menu était d'excellente qualité. Pour commencer, de la banane farcie suivie d'un ceviche de crevettes, d'une soupe de vermicelle garnie de petites boules de fromage fondant genre mozarella et, pour terminer, un club sandwiche de cerf. Un déjeuner mémorable par son originalité et sa variété. Il s'en suivi un check-in à l'hôtel "Quinta Real", un ancien couvent transformé en une grande résidence avec tout le confort moderne, une splendeur d'architecture, un des plus beaux hôtels qui soit.

Nous découvrons en Oaxaca un petit bijou de ville avec une partie piétonne, des boutiques d'artisanat, des étals de robes, de blouses colorées et fleuries, des ponchos, des sombreros et des statuettes de tous genres. Nous avons tous déambulé dans ses rues nous approvisionnant en souvenirs et cadeaux. Après une visite à la cathédrale on se retrouve à dîner au restaurant "Casa Oaxaca" où a lieu une dégustation de mezcal.

Vendredi 15 novembre
Départ pour Monte Alban, un autre lieu archéologique d'une extrême importance. Le site est si merveilleux que nous avons suggéré à la présidente Laura d'organiser un festival annuel de musique, évènement qui, à notre avis, aurait beaucoup de succès. Nous nous dirigeons par la suite à Atzompa où l'on nous fait connaître Rufina Ruiz, un artisan très connu travaillant l'argile avec démonstration de son façonnage de plats à servir les délicieux mets oaxaqueños. Déjeuner typique de Oaxaca (soupe de légumes, poulet au mole) avec une belle décoration très colorée. L'après-midi étant libre, chacun a continué à découvrir les coins et recoins de cette ville pittoresque.

Dîner au restaurant "Origen" : croûtons tartinés de moelle accompagnés de frijoles et de piments suivis d'une soupe de cactus, d'une salade de truites, d'un filet de cochon. Le dessert était à base de chocolat piquant.

Samedi 16 novembre
Visite à pied du marché de Oaxaca, typique et couleurs locales avec les vendeurs de légumes, de fruits, de piments, d'abats de tous genres, le tout côtoyant les coussins et les nappes multicolores ainsi que des tenues mexicaines au couleurs chatoyantes.

Départ pour Cuilapam. Après une visite de la ville nous allons au restaurant "La Capilla", un grand ranch où l'on avait enterré pour nous dans un grand trou chauffé au feu de bois 6 heures durant des rôtis de boeufs enroulés dans des feuilles d'avocats. Une cérémonie a lieu au cours de laquelle, à l'aide de pelles, on enlève le sable chaud puis on déterre une grande plaque en fer pour enfin arriver aux feuilles d'avocats roussies qui entourent une vingtaine de rôtis lesquels seront servi par portions accompagnés de tomates, laitues et avocats, et de la sempiternelle purée de poivrons rouges et de poivrons verts; ce rituel que nous avons pratiqué avec beaucoup de curiosité et d'intérêt voulait que nous trinquions au mezcal tout le long du cérémonial. Le clou de ce déjeuner était un chanteur mexicain typique, accompagné de sa guitare. Son répertoire et son ambiance ont replongé Leila, mon épouse, dans le Mexique qu'elle a connu. Tout ceci s'est concrétisé par un duo des plus émouvants. Après un retour en douceur à Oaxaca, tôt en soirée on nous emmène à un artisanat où nous complétons nos achats par des articles de grande qualité.
Pour terminer en beauté, le gouvernement de Oaxaca avait organisé une marche au flambeau à travers les petites ruelles accompagnée de danseurs et danseuses aux tenues traditionnelles, de feux d'artifices ambulants, et tous les participants ont eu droit à des torches joliment décorées; nous avancions en dansant avec les jeunes professionnels jusqu'aux portes du restaurant où nous devions dîner. Un moment très festif où nous avons connu le vrai visage du peuple mexicain, un peuple bon, joyeux, accueillant, généreux, aimant faire plaisir. Sur la terrasse du restaurant qui surplombait Oaxaca nous avons eu droit à un dernier dîner concocté avec beaucoup de savoir-faire.

Dimanche 17 novembre
Retour à Mexico par InterJet et fin de ce merveilleux voyage qui a été préparé par Laura de Caraza Campos, la Présidente de l'Académie Mexicaine de la Gastronomie, aidée par les membres de cette académie avec amour, compétence et professionnalisme. Le choix des hôtels, des restaurants, des chefs et des menus ne peuvent être qualifiés que d'excellents. Ils nous ont fait connaître la cuisine mexicaine authentique mais aussi l'amabilité, l'hospitalité et l'authenticité de ce grand peuple mexicain. Sans eux nous n'aurions pas pu accéder à certains endroits privilégiés et surtout dans les conditions qui ont entouré ces visites. Nous garderons les meilleurs souvenirs de ces moments d'intense émotion.

Merci Laura.
Merci l'AMG. 
Merci Mexico. 

Walid Mouzannar
Secrétaire Général de l'Académie libanaise de la Gastronomie

 

 

Académie Mexicaine de la Gastronomie
Voyage au Mexique pour les Membres de l’AIG
“A la Découverte de l’authentique cuisine mexicaine”
8 au 17 novembre 2013
PROGRAMME

 

Vendredi 8 Novembre 2013
Arrivée des participants (fin de matinée conseillée à cause de l’énorme trafic automobile)
Hôtel : Intercontinental Presidente Mexico city : Campos Eliseos 218 | Colonia Polanco, Mexico 11560, Mexique (Bosque de Chapultepec),  tel : 33 800 907458
19h00 Cocktail de réception au Club de Industriales à côté de votre hôtel "Presidente Intercontinental".
Ceux qui souhaiteraient dîner après, seront les bienvenus au Club de Industriales

Samedi 9 Novembre 2013
10h00 Départ en “turibus” pour la Visite du Centro Histôrico, Visite du Musée du Templo Mayor, de la Cathédrale et du Palacio Nacional (fresques de Diego Rivera)
13h30 Déjeuner au restaurant ” El Cardenal”, rue de Palma située dans le Centro Histórico
16h00 retour à l'hôtel
Après midi libre
20h00 Dîner de Bienvenue au Musée Franz Mayer ou à La Hacienda de los Morales, préparé par la Chef Isabela Dorantes, représentante du Mexique au Bocuse d’Or en 1997

 Dimanche 10 Novembre 2013
10h30 Départ  pour Xochimilco
11h15 Embarquement sur une "trajinera" pour  une promenade sur le lac et  un "Almuerzo Mexicano" servi par différents Chefs :  Mónica Patiño, Patricia Quintana, Blanca Vidales,Titita Ramírez Degollado.
13h45 Retour à l'hôtel
19h00 Au Club de Industriales,  Conférence par Eduardo Plasencia sur les ingrédients mexicains et la fusion avec les différentes cultures,
20h00 Dîner préparé par le Chef Enrique Olvera du restaurant « Pujol »,  au Club de Industriales

Lundi 11 Novembre 2013
10h00 Départ pour Teotihuacan
11h00 Visite du site
13h00 déjeuner à La Hacienda de San Juan Tlacatelpan, servi par un des  meilleurs traiteurs du Mexique “Banquetes Mayita”
16h00/16h30 Retour à Mexico
17h00/17h30 Arrivée à l'hôtel
Dîner libre. La journée a pu être fatigante. Si quelqu'un veut dîner, il peut le faire au Club de Industriales

 Mardi 12 Novembre 2013
9h30/10h00 Départ  en autobus pour la cité de Puebla
11h30/12h00 Visite à Puebla du Convento de Santa Mónica, où d'après la légende est né le fameux "Mole Poblano" (un des plats traditionnels du Mexique)
13h30 Déjeuner au restaurant "Mural de los Poblanos", au Centre Ville
15h30 Visite à pied du Centre de la Ville et petite visite du Museo Amparo
Si un académicien préfère aller se reposer ou avoir l’après midi libre, il pourra parfaitement le faire
18h00 Check in aux hôtels: La Descansería et San Leonardo
Tous les participants ne peuvent pas loger dans le même hôtel. Tous deux sont au centre ville
20h00 Dîner à La Hacienda "La Noria"

Mercredi 13 Novembre 2013 
10h00 Départ pour Tonanzintla où se trouve l'église "La Inmaculada Concepción de la Vìrgen María" un bijou de l'art baroque mexicain, puis pour Cholula , ville qui héberge trente neuf églises construites sur d’anciens temples indiens.
13h30 Déjeuner à Cholula au restaurant  "Sindicato"
15h00 Retour à Puebla
16h00 Après midi libre
20h00 Dîner à "Las Bodegas del Molino", préparé par le chef Àngel Vàzquez du restaurant "Intro"

 Jeudi 14 Novembre 2013
9h30 Départ en autobus  pour Oaxaca
11h00 Snacks dans l'autobus
13h30 Arrivée à Oaxaca
13h45 Déjeuner au restaurant  "Orígen"
15h30  Check in aux hôtels :  Quinta Réal ou Victoria
Tous les participants ne peuvent pas loger dans le même hôtel.
L’un est au Centre de la Ville et l'autre a  de très belles "junior suites" et une vue formidable sur Oaxaca  (transport assuré)
16h30 Tour du Centre Ville ou Après midi libre, (au choix)
19h30 Casa Oaxaca Restaurant :  dégustation de Mezcal
20h15 Dîner au Restaurant Casa Oaxaca

Vendredi 15 Novembre 2013
10h00 Départ pour Montealban
11h00 Arrivée à Montealban. Visite
13h00 Atzompa - Démonstration par Rufina Ruíz, artisan très connu travaillant l’argile, de son façonnage de plats pour servir et déguster les délicieux mets oaxaqueños
13h45 Déjeuner typique de Oaxaca,  avec une belle décoration, très colorée
15h00 Retour à Oaxaca
16h00 Après midi libre ou visite de la cité (au choix)
20h00 Dîner au restaurant « Pitiona »

 Samedi 16 Novembre 2103
10h00 Visite du "Mercado Juàrez"
12h00 Départ pour Cuilapam
13h00 Visite de Cuilapam
13h45 Déjeuner au restaurant 'La Capilla"
15h45 Retour à Oaxaca
Après midi libre
19h30 Événement organisé par le Gouvernement de Oaxaca

Dimanche 17 Novembre 2013
08h15 Retour à Mexico par Interjet

Fin de la Manifestation

Le logo de l'ALG est le "jurn", aux couleurs du drapeau libanais.

C'est dans ce lourd mortier en pierre qu'autrefois se préparait la kebbé. La viande et le bourghoul étaient patiemment et longuement pilés et mélangés à l'aide d'un lourd pilon en bois, jusqu'à obtention d'une pâte tendre.

Au début du siècle, dans les maisons beyrouthines, celui-ci était placé au centre de la cuisine sur un carré de pierre "furné" de couleur jaunâtre, le dallage de la cuisine étant trop fragile pour supporter les coups.

Pendant que l'on tapait la viande, les enfants se faisaient une joie de se faire des petites tartines de "kebbé nayyé" (kebbé cru).