Activités

24 avril 2010 - Diner Chez Ajami

Depuis 1920 à Beyrouth, Al Ajami, offre à ses clients une cuisine libanaise de tradition, empreinte de créativité et d'innovation.

L'Académie Internationale de la Gastronomie, sous la présidence de M.Georges Husni, a décerné le  prix de « la Cuisine Traditionnelle Libanaise », à cet établissement familial, dont la tradition est perpétuée par la petite fille du fondateur Mme Faten Ajami.

Les membres de l'ALG se sont retrouvés autour d'un déjeuner exceptionnel: Après de délicieuses entrées traditionnelles, les membres et leurs invités ont pu déguster les plats typiques libanais, oubliés :

Yakhnet el Joz (le ragoût aux amandes), Kharouf Mehchi avec Kama (mouton farci avec des truffes du désert), Warak Inab bi fawaregh (feuilles de vignes aux boyaux). Au dessert, nous avons découvert les saveurs de "Layali Loubnan" et de "Chams Loubnan".

Faten n'avait pas oublié de laisser en souvenir à tous les participants une petite bouteille en verre soufflé artisanal, remplie d'eau de fleur d'orangers

Le logo de l'ALG est le "jurn", aux couleurs du drapeau libanais.

C'est dans ce lourd mortier en pierre qu'autrefois se préparait la kebbé. La viande et le bourghoul étaient patiemment et longuement pilés et mélangés à l'aide d'un lourd pilon en bois, jusqu'à obtention d'une pâte tendre.

Au début du siècle, dans les maisons beyrouthines, celui-ci était placé au centre de la cuisine sur un carré de pierre "furné" de couleur jaunâtre, le dallage de la cuisine étant trop fragile pour supporter les coups.

Pendant que l'on tapait la viande, les enfants se faisaient une joie de se faire des petites tartines de "kebbé nayyé" (kebbé cru).