Actualités

À Maghdouché, une histoire d’osmose bio entre poissons, fruits et légumes

L'Orient le Jour du 22 juillet 2014

À Maghdouché, une histoire d’osmose bio entre poissons, fruits et légumes

Un informaticien qui se met à l'aquaponie, une technique agricole qui conjugue élevage de poissons et culture de végétaux, ce n'est pas banal. Telle est l'histoire de Raïf Chabab.

Lire la suite : À Maghdouché, une histoire d’osmose bio entre poissons, fruits et légumes

Foodblessed : combattre la faim en luttant contre le gaspillage

Article paru dans L'Orient le Jour du 25 juin 2014

Foodblessed : combattre la faim en luttant contre le gaspillage

De jeunes Syriennes mangent un repas distribué par les bénévoles de Foodblessed dans une salle de l’église Saint-François, à la rue Hamra.

Lire la suite : Foodblessed : combattre la faim en luttant contre le gaspillage

WORLD'S 50 BEST RESTAURANTS 2014: HERE IS THE FULL LIST

By FDL on April 28, 2014

The big night is over and the list is in. René Redzepi from Noma in Copenhagen is again at the top of the World's 50 Best Restaurants list for 2014, an event sponsored by S.Pellegrino and Acqua Panna. The Roca brothers and their El Celler De Can Roca restaurant in Girona (Spain) dropped down at the second place, while Massimo Bottura from the Osteria Francescana restaurant in Italy is again at the third position.

Lire la suite : WORLD'S 50 BEST RESTAURANTS 2014: HERE IS THE FULL LIST

ProWein 2014 : les producteurs libanais sortent le grand jeu

L'Orient le Jour du 24 mars 2014
Dalal MEDAWAR| OLJ/de DÜSSELDORF



ProWein 2014 : les producteurs libanais sortent le grand jeu

Le pavillon libanais a brillé au sein de l'un des plus grands Salons du vin au monde. Sessions œnologiques, dégustation et panel prestigieux d'experts internationaux : rien n'a été oublié pour charmer le client allemand et européen.

Lire la suite : ProWein 2014 : les producteurs libanais sortent le grand jeu

Le Maté

L'Orient le Jour du 12 mars 2014 

Assis au milieu des montagnes libanaises, Wissam el-Halabi approche ses lèvres de sa gourde fumante avant d'avaler une gorgée de maté, une boisson traditionnelle d'Amérique du Sud devenue une institution au Liban.
Depuis longtemps, les Libanais vivant dans les montagnes se délectent de cette boisson légèrement amère, rapportée par leurs aïeux émigrés au cours du XIXe siècle en Argentine, en Bolivie ou en Uruguay.

Lire la suite : Le Maté

David Nammour étudiant en génie civil à Georgetown, se lance dans la restauration « anti-fast-food », version libanaise

 

L'Orient le Jour du 1er décembre 2010
Par Irène Mossalli

David Nammour, étudiant en génie civil à Georgetown, se lance dans la restauration « anti-fast-food », version libanaise.

Lire la suite : David Nammour étudiant en génie civil à Georgetown, se lance dans la restauration «...

Les Krock’s de Ramzi Jalbout, croquants !

L'Orient le Jour Par Carla Henoud | 16/07/2009

Son produit est 100 % libanais, jeune et insolite. Une boîte réunissant une portion de labné et de « kaaks », nos fameuses galettes locales. Ramzi Jalbout y croit. Il y a cru depuis trois ans, lorsque l'idée jaillit comme une évidence.

Pour avoir longtemps souffert de cette malbouffe, tous ces snacks rapides le midi, trop chers et gras, trop « junks ». Pour avoir trop souvent désiré un goût sain et bien de chez nous.

Lire la suite : Les Krock’s de Ramzi Jalbout, croquants !

Records culinaires libanais en série

Article paru dans l'Orient le Jour du 26 octobre 2009

Ce week-end, une fête patriotique de taille s'est déroulée au Marché de Saïfi, dans le centre-ville : la confection du plus grand hommos jamais cuisiné, ainsi que du plus grand taboulé. Une entrée dans le « Guinness » au goût de revanche : la performance a détrôné celle d'une association israélienne, détentrice du record depuis 2006.

La vengeance est un plat qui se mange aillé. Et ce week-end, les grands moyens ont été employés pour battre le record du plus grand hommos jamais cuisiné : 1 350 litres de purée de pois chiches, 400 kilos de tahina, 400 litres de jus de citron, 26 kilos de sel, 13 kilos d'ail écrasé, 160 kilos d'huile d'olive...

Lire la suite : Records culinaires libanais en série

Les falafels, c’est bien nous !

Article paru dans l'Orient le Jour du 18 mars 2009

Société La « guerre gastronomique » entre le Liban et Israël fait encore des remous. Après le hommos et le taboulé que le pays voisin a voulu s'approprier, c'est au tour du falafel de créer la polémique. La production de « Questions pour un champion » l'attribuant à Israël, un groupe de jeunes Libanais proteste et il obtient gain de cause !

Nul besoin d'une occasion particulière pour grignoter des falafels bien croustillants. L'envie de se gaver de ces délicieuses boulettes frites à base de pois chiche et de fèves, avec en option sauce, tomates, poivrons et cornichons, vient souvent spontanément. Mais ce soir-là, le dîner de falafels qu'a partagé Carine avec ses amis n'avait rien d'improvisé.  Car ils s'étaient donné rendez-vous, lundi 16 mars au Club 43, à Gemmayzé, pour célébrer une délicieuse victoire contre Israël. Il s'agit ici d'une petite guerre, certes, celle de la gastronomie. Mais qu'importe !

Lire la suite : Les falafels, c’est bien nous !

Plus d'articles...

  1. Karim Haïdar, à point

Le logo de l'ALG est le "jurn", aux couleurs du drapeau libanais.

C'est dans ce lourd mortier en pierre qu'autrefois se préparait la kebbé. La viande et le bourghoul étaient patiemment et longuement pilés et mélangés à l'aide d'un lourd pilon en bois, jusqu'à obtention d'une pâte tendre.

Au début du siècle, dans les maisons beyrouthines, celui-ci était placé au centre de la cuisine sur un carré de pierre "furné" de couleur jaunâtre, le dallage de la cuisine étant trop fragile pour supporter les coups.

Pendant que l'on tapait la viande, les enfants se faisaient une joie de se faire des petites tartines de "kebbé nayyé" (kebbé cru).